Selon Marcel Proust, la beauté n'est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie. Je trouve que cette phrase exprime exactement ce que j'essaie de faire dans ma peinture, la recherche des couleurs justes entre elles, dans la transparence ou les aplats. La beauté dans l'évanescence du moment, de l'heure de l'eau, le reflet du ciel, le clapotis de la vague.  J’ai toujours la volonté de laisser plonger le spectateur au delà même de ma toile, vers son propre imaginaire pour en revenir plus léger. 

Pendant plusieurs années, j’ai étudié l’histoire de l’art et suivi des cours à l’école du Louvre. Sur le plan de la technique picturale, j’ai travaillé au sein de différents cours de dessin, peinture, sculpture, mais aussi peinture chinoise ou art moderne.

Depuis les années 90, j’ai expérimenté diverses techniques avant de me tourner vers la peinture acrylique qui me permet de façonner la matière mélangée à différents gels de structure, mortiers ou sables. Ces effets de matière associés à des couleurs profondes expriment la force des éléments et la beauté évanescente de la nature.